Evacuation forcée de civils pendant la guerre

12/3/2012

RH

 

 

 

Evacuation forcée de civils pendant la guerre

 

L’histoire authentique qui suit prouve que l’on peut mourir de la guerre sans jamais avoir été blessé par une arme à feu.

Fin 1914, les autorités militaires prirent la sage décision de faire évacuer les civils qui se trouvaient terriblement exposés au milieu des combats qui ensanglantaient Autrêches.

Un couple de personnes âgées, les Ménart, qui habitait au 27-31 rue St-Victor , alors appelée rue Sèche, ne l’entendirent pas ce cette oreille . Lorsque les soldats fouillèrent les maisons pour s’assurer qu’il ne restait pas de civils à l’intérieur, ils se cachèrent dans la cave à l’intérieur de deux tonneaux.

L’évacuation terminée, ils se montrèrent enfin et vécurent toute la guerre sous la ligne de feu, vacant tranquillement à leurs occupations comme si de rien n’était.

En mai 1918, lors de l’ultime offensive allemande, ils ne purent employer le même stratagème et comme les autres habitants (revenus en 1917) ils durent partir de force .

Ils devaient mourir tous deux quelques mois plus tard avant la fin de la guerre de tristesse et de chagrin loin de leur chère maison.

Une réflexion sur “Evacuation forcée de civils pendant la guerre

  1. L’anecdote rapportée ici concerne mes aieux, Pierre et Marie Ménard, grands parents maternels de mon propre grand-père maternel, Robert Villin né à Autrêches en 1901. Je l’ignorais. Je possède 2 photos de mes aieux prises devant leur maison en 1915 en compagnie de soldats français qui logeaient chez. J’étais surprise qu’ils vivent ainsi en plein champ de bataille. Je comprends maintenant pourquoi.
    Pourriez-vous me dire comment vous avez pris connaissance de cette anecdote, par voie orale ou existe-t-il un document écrit la relatant ?
    Cordialement
    Bénédicte Conin
    Montpellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s